J’ai mis du temps à faire ce billet , non par manque de mots ou d’idées, bien au contraire, mais plus par peur de ne pas réussir à vous transmettre mes émotions, mon ressenti lors de cet incroyable moment…

Vous n’êtes pas sans savoir que parfois nous aimons tellement quelque chose ou même quelqu’un, que les mots ne sont pas assez forts pour expliquer aux autres nos sentiments. Et bien c’est à peu près ce qu’il s’est passé durant ces derniers jours..                                                                                                                                     Vous allez peut être me trouver ridicule ou trop expressive ( ou au contraire pas assez) mais sachez que c’est sans pudeur et en toute simplicité que je vais « tenter » de vous détailler ma rencontre avec Yéti.

Pour commencer je dois être honnête et vous dire que j’ai toujours été fascinée par les animaux sauvages.                                                                                                     Loups, tigres, lions, tous ces animaux qui ne peuvent être asservis m’ont depuis toujours attiré…                                                                                                                  Alors autant vous dire que lorsque Sophie m’a proposé de faire ce tête à tête incroyable je n’ai pas hésité.. Même si pour cela il fallait se réveiller ( et réveiller petit chat) à l’aube…

Pour une fois ( et c’est très rare ) je n’ai pensé qu’à moi, qu’à mes envies et à ma fascination pour cet animal que j’allais enfin pouvoir approcher de près, de très très près…

Et je n’allais pas être déçue..

Nous sommes arrivés à 8h. Accueil au top par l’équipe, et nous voilà en marche pour l’enclos des loups arctiques Yéti et Amande.

Nous étions en petit comité. Anne nous explique donc comment les choses vont se dérouler, quel comportement adopter et nous voilà dans l’enclos des loups, en pleine nature..                                                                                                                             ( je vous épargne le passage ou petit chat a pleuré « Mamannnnnnnnn », non par peur pour moi, mais parce que lui aussi voulait être de la partie 🙂 )                             

Il m’ a fallu faire attention aux branches, aux arbres et même escalader quelques troncs , car la nature est préservée au Parc Argonne découvertecomme expliqué dans mon précédent billet.                                                                                                     Et là enfin nous avons posé un genou à terre et attendre.

A ce moment précis, tout est confus,  je suis envahie par un mélange d’excitation, d’impatience, de bonheur et bizarrement d’aucune peur.

Anne commence à jeter de la nourriture pour appâter Yéti , et enfin le voilà…

Je ne saurais vous dire exactement ce que j’ai ressenti en le voyant arriver mais je n’entendais plus rien et plus rien autour ne pouvait captiver mon attention, il n’y avait que lui…                                                                                                                            Il est vraiment impressionnant. Il est arrivé avec une démarche assurée et craintive à la fois, tellement majestueux. Je le vois face à moi et toujours aucune peur…

(Il faut savoir que le loup a été diabolisé durant le moyen âge à l’arrivée du christianisme, à cause du fait qu’il soit un prédateur mais le loup n’est pas réellement dangereux pour l’homme.Il n’attaque que par défense)

Le loup appartient à une meute, soit en étant le mâle alpha et donc en étant  » le chef »  soit en faisant partie de cette meute en tant que mâle bêta.                          C’est en tout cas ce qui nous ait le plus souvent expliqué dans les ouvrages sur ces animaux.                                                                                                                                   En réalité lors de son arrivée j’ai ressenti sa puissance mais également une sorte de protection ( vous allez me trouver idiote peut être ) mais c’est vraiment le sentiment que j’ai eu.

Ensuite il est venu vers moi, cette photo n’est pas un trucage je vous l’assure!          

Il est venu me renifler 🙂

J’ai croisé son regard et autant vous dire que cela a été le moment le plus fort de cette rencontre.                                                                                                                          Il est perçant, fort et en même temps tendre et doux.                                            L’espace de quelques minutes je me suis sentie en phase, connectée avec lui.         Pas de rapport de force, juste une curiosité et un respect mutuel.

On dit que le loup est altruiste, et à sa façon il a fait preuve d’une énorme générosité , il nous a laissé entrer dans son monde, sur son territoire, sans montrer le moindre signe d’agacement ou de nervosité.                                             Bizarrement, et cela même lorsqu’il s’est approché de mon visage , je n’ai eu à aucun moment un sentiment de crainte ou de stress.  J’étais vraiment, réellement    « bien » et sereine.

J’ai ensuite pris des photos, mais je dois vous avouer, que lors des premiers instants de face à face j’ai été égoïste et j’ai profité pleinement, vraiment, de mon moment, je n’ai donc pris les photos qu’après quelques courtes minutes.

La femelle Amande est plus craintive, elle nous a donc observé de loin sans s’approcher de nous. Ensuite nous sommes partis de l’enclos.                                       Je ne sais pas si ces quelques lignes pourront vous décrire la magie de cet instant mais sachez que je me sens aujourd’hui chanceuse d’avoir vécue cette expérience.

Ce parc mérite vraiment d’être connu et reconnu.                                                           La santé des animaux, leur beauté, celle des lieux, montre à quel point la nature est respectée et préservée.

Je ne remercierai jamais assez Sophie et Anne pour ce moment magique, et nous reviendrons très bientôt…

Quant à vous qui me lisez, si vous êtes du coin n’hésitez pas une seule seconde foncez!

Vous ne le regretterez pas .

                                                        Affectueusement, 

                                                                                                                                               H***