volcan

Aujourd’hui je fais un article différent des autres, il est un peu spécial mais c’est nécessaire… Je dis souvent que lorsque j’écris tous mes maux avec des mots, cela m’aide, m’apaise. Et là j’en ai besoin…

L’hiver sera là dans quelques jours, il n’y a plus de soleil, les fêtes arrivent à grands pas ..Avec elles, son absence est encore plus présente, plus forte.                                   Elle se fait plus douloureuse..                                                                                               Un deuxième Noël sans toi, maman.. 

Je pourrais vous parler d’elle, de ma tendre et belle maman, mais je n’en ai, ni la force ni le courage.Tout ce que je peux vous dire c’est que chaque jour sans elle est un combat..                                                                                                                                  Et que dans des moments comme celui dont je vais vous parler je donnerai tant pour pouvoir écouter tous ses précieux conseils..

Ce qui me rassure c’est que cet article c’est vous qui l’avez choisi.Et puisque vous l’avez choisi c’est qu’il vous parle..                                                                                       C’est donc mon article ras-le-bol…                                                                                        Oui un ras-le-bol, mais un vrai de vrai, mon mouvement gilet jaune à moi!

Parce que en ce moment je n’y arrive plus. Je suis submergée, dépassée par une montagne de choses à faire, à ranger, à trier, à dire, à penser..

Papiers, courses, ménage, repas, médicaments, visites chez le médecin, dodos de petit chat, entre autre, et n’avoir comme reconnaissance parfois, qu’un simple :           «c’est normal toi tu as du temps! »                                                                                    Et bien chéri si tu penses que c’est normal c’est ton avis, mais ce qui l’est moins c’est de devoir partager un cerveau pour deux! Et de tout te rappeler comme « n’oublies pas de sortir la poubelle, ou de poster le courrier qui est devant tes yeux ».                    

( c’est un exemple car finalement la liste est longue). 🙂

Ras-le-bol de devoir faire semblant et sourire lorsque je ne suis pas d’accord et que je n’ai qu’une envie c’est de crier haut et fort NON!!! Je ne suis pas d’accord, je ne veux pas!!                                                                                                                                      ( tiens tiens…Cela me rappelle quelque chose).                                                            

C’est difficile de gérer ses émotions et d’assumer ce que nous sommes et ce que l’on souhaite vraiment quand nous n’avons pas été habitué à cela dès le plus jeune âge…

Car oui je suis certaine que vous êtes beaucoup dans mon cas.Qui n’a jamais fait ou dit quelque chose pour faire plaisir ou pour éviter un conflit ?                                    

Qui n’a jamais été dans une situation où nous avons une envie très forte de dire à notre amie, petit ami, sœur, collègue (ou peu importe qui), que son comportement ne nous plaît pas, que finalement sa tête ne nous revient pas, ou que l’on adhère plus à la façon de faire, de penser etc…                                                                              

On en vient presqu’à mon sujet de philo au bac :                                                            Toutes les vérités sont elles bonnes à dire ? 🙂

Bref, ras-le-bol du système éducatif qui (cela est mon avis) ,n’est pas adapté à mon enfant, mais bon pas le choix, l’école à la maison est impossible ici.                           

Non pas que je critique le corps enseignant ou le programme scolaire, mais je regrette qu’il n’ai pas changé depuis tant d’années et que nous n’accordons pas assez d’importance au fait que chaque enfant est différent et qu’il évolue à son rythme.                                                                                                                                      Un enfant qui évolue plus vite, plus lentement qu’un autre n’est pas pour autant à mettre dans une case. Et je déplore qu’on ne laisse pas libre court à leur créativité pour les dessins, activités etc…

Ras-le-bol de me sentir bien trop souvent incomprise et d’être obligée de me dire que parfois il vaut mieux être seule, qu’entourée par des vautours qui se prétendent vos amis mais qui n’ont pas de bonnes intentions, et passent leur temps à vous critiquer…                                                                                                                                      Car lorsque la jauge morale est au plus bas c’est énervant…

Ras-le-bol de me regarder dans le miroir et me dire bien trop souvent:                            « Que t’est il arrivé » ?                                                                                                            Ras-le-bol de m être oubliée au point de ne plus prendre assez soin de moi, de ne plus prendre du temps pour moi, pour le sport, au point d’avoir laissé ces cinq, dix, quinze kilos s’installer sans même essayer d’y remédier !                                                 En même temps c’est compliqué, ce n’est pas l’envie qui manque mais comment trouver le temps ?!

Ras-le-bol d’être sans arrêt jugée et critiquée sur l’éducation que je donne à mon enfant, entendre encore et toujours le même refrain « oui mais l’éducation positive c’est dire oui à tout! »  Mais non, s’il vous plaît renseignez vous avant d’avancer de tels propos…                                                                                                                              Car l’éducation positive c’est top et ici c’est celle que nous avons choisi pour un tas de raisons, dont notamment faire le maximum pour considérer notre petit chat comme un être à part entière, libre de penser et ressentir différemment de nous, en tant que personne.                                                                                                                 Mais cela demande énormément d’énergie de ténacité. Et quand vous n’en avez plus c’est tellement dur…  

Car à force de:                                                                                                                     

*donner trop la possibilité à nos enfants de pouvoir s’exprimer librement                    

*de pouvoir refuser une demande ou un choix proposé ( car oui ici nous fonctionnons avec un système de choix pour éviter l’ordre direct et pour finalement arriver au résultat que l’on souhaite.)  

                                                                              *de pouvoir nous pousser à bout sans craindre un haussement de voix ou une punition (car ici nous évitons au grand maximum ce genre de choses et nous favorisons le dialogue constructif à la place)                                                                     Les avons nous guidé vers une liberté trop importante, en avons nous fait des petits loups trop surs d’eux ?                                                                                                           Car parfois j’ai presque l’impression d’avoir un ado à la maison ! Et il n’a que trois ans et demi…

Ici en ce moment petit chat est particulièrement dur..                                                         Il a enchaîné pas mal de petits virus, de ce fait les nuits étaient difficiles. Il est resté à la maison avec moi donc étant sa figure d’attachement (nous parlerons de ceci dans un prochain article), lui étant sous pression et en ayant besoin de se dépenser autant vous dire qu’il m’a fait la misère durant sa « convalescence » à la maison !!

Ras-le-bol de finir par penser que ces personnes qui doutent de moi ont peut être raison et me dire parfois qu’avoir un enfant c’est trop dur, c’est trop compliqué, que ce n’est peut être pas pour moi, car je n’arrive pas à tout gérer et puis, regretter d’avoir pensé ça trois minutes après….                                                                                              En réalité je suis fatiguée de tout et de tout le monde…

Voilà c’est ça le « fameux ras-le-bol » , c’est lui ce méchant faux copain qui vient, qui pose ses valises parfois pendant pas mal de temps.                                               Mais finalement quand je regarde tout ça d’un œil extérieur je me dis que c’est un peu normal d’avoir un ras-le-bol général de temps en temps en fait..

Il y a quelque temps j’avais honte de dire ouvertement que j’en avais assez, je pensais être une mauvaise épouse, une mauvaise mère de penser ça car toutes les femmes autour de moi ne se plaignaient jamais. Et …                                                      J’ai lu un article sur le blog de mon amie concernant la charge mentale, car oui ce ras-le-bol a un frère dont il ne se passe jamais et l’un ne va jamais sans l’autre, ils sont complémentaires. Car comme je disais tout à l’heure le vrai problème c’est de devoir tout gérer et de devoir penser à tout..                                                             Lorsqu’on pète les plombs ou qu’il arrive un évènement du type  » on pleure, un plat qui crame, un drive oublié au magasin, etc »… Et qu’on en vient à reprocher à chéri son manque d’aide, qui n’a jamais entendu la fameuse phrase                                             « Il fallait me demander ! »?!

Rien que de l’écrire j’ai les doigts qui fument !

J’ai lu des articles sur internet, j’en ai parlé autour de moi et là surprise, ce ras-le-bol et cette charge mentale touchent en fait huit femmes sur dix, c’est énorme !!  Je vous met un article du magasine Parentsici

Alors pour jouer la carte de l’honnêteté quand j’ai lu tout ces articles, j’ai été rassurée,  je ne suis pas seule !                                                                                                  Et lorsque le moral est au beau fixe et que j’arrive à tout gérer je ne me plains pas..:-)

Alors, quand je fais le bilan de ma vie je me dis :

*Que je ne m’en sors pas trop mal finalement…                                                                  Oui petit chat me demande beaucoup d’énergie et je dois prendre sur moi plus que d’habitude en ce moment, mais quand je le regarde dormir paisiblement je me dis que j’ai une chance incroyable de l’avoir et je ne changerai ma vie avec lui pour rien au monde et cela finalement même dans les moments les plus difficiles. Je sais que cette éducation que nous lui donnons est la meilleure pour lui et je suis certaine que cela paiera un jour !

*Que finalement même si c’est le bazar à la maison que je n’ai pas nettoyer mon sol en temps et en heure et bien il fait toujours bon vivre à la maison et petit chat est baigné, soigné et mange de bons plats maison.

*Que j’ai le droit parfois de remettre à demain une chose que je n’ai pas eu le temps de faire et que si le gros ménage du dimanche est fait le lundi c’est pas si grave..

*Et que surtout je vais prendre une belle résolution 2019 puisqu’il fallait demanderet bien je vais faire un tableau d’organisation type planificateur de tâches pour petit chat, chéri et moi et là il n’y aura plus d’excuses…

Donc à vous qui vous reconnaitrez, vous n’êtes pas seules, c’est juste normal de ne pas réussir à tout gérer…                                                                                                           Je me le répète constamment.

Il faut lâcher prise de temps en temps 

Oh « tiens tiens » le voilà le second article qui était présent au sondage sur la page Facebook 🙂

Le lâcher prise… C’est pour bientôt…

Affectueusement,

                                                                                           H***